Portiques et exèdres

En traversant les salles du Corps Central, on «entre» dans la section dédiée aux portiques du Forum qui abrite la recomposition d’une partie de l’ordre architectural sur la façade vers la place. Une structure métallique en treillis «suspend» la recomposition et permet d’apprécier à une certaine hauteur l’ensemble architectural comprenant le congé du fût en marbre jaune antique et le chapiteau d’une des deux colonnes, surmontés des éléments de l’entablement avec architrave (moulage), frise et corniche, tous décorés sur les deux côtés.

Portici ed esedre

En face de la recomposition, quelques fragments précieux et raffinés de sculptures appartenant à la décoration de l’attique, dont la recomposition est présentée au rez-de-chaussée, permettent d’apprécier de près la qualité et les variantes des têtes de divinités masculines et des figures féminines. Les têtes étaient en effet, dans certains cas, inspirées directement de la représentation de Jupiter-Ammon à cornes de bélier; nos exemplaires sont dépourvus de cornes et portent le torques, bijou d’inspiration celtique et asiatique très diffusé à l’époque. Toutes les têtes connues, conservées à Rome et ailleurs, laissent supposer la présence d’ateliers rhodiens (d'Asie Mineure) appelés à Rome par Auguste pour travailler sur le chantier du Forum. Comme le montre la signature sur un fragment de Caryatide, ces pièces sont des copies des célèbres figures de l’Érechthéion sur l’Acropole d’Athènes, mais réélaborées et adaptées à une signification symbolique différente. 
Le puissant ordre de passage des arcades aux exèdres masque de fait l’intérieur de ces dernières; on peut imaginer que l’entrée des exèdres était tenue sous contrôle quand il s'y tenait des audiences. 
Les niches accueillaient les statues des ancêtres d’Auguste et des hommes qui avaient fait la grandeur de Rome. La recomposition de la niche exposée au musée se réfère à une des niches du portique - comme le montre la conservation quasiment intégrale d'une demi-colonne en jaune antique, dont la décoration était analogue à celle des exèdres.

Coronamento di nicchia
Sculpture
Époque d’Auguste, 2 av. J.C.
Frammento di incorniciatura di nicchia con motivo a meandro
Sculpture
Époque d’Auguste, 2 av. J.C.
Statua maschile stante con corazza (acefala)
Sculpture
Époque d’Auguste, 2 av. J.C.
Basamento di statua con iscrizione di Druso
Sculpture
Époque d’Auguste, 2 av. J.C.
Frammento di statua maschile (testa)
Sculpture
Époque d’Auguste, 2 av. J.C.